Voyance Intuitive » Interview d’une Tarologue étrangère…

Interview d’une Tarologue étrangère…

  • par
Nina tarologue

Nous avons tous un don et nous devons savoir comment le développer », nous avons donc interviewé une Tarologue Professionnelle

 

Le mois de mai est le mois de la magie. C’est pourquoi nous avons voulu parler à un lecteur de tarot pour savoir ce que cela signifie de lire le tarot et comment nous pouvons commencer.

La magie est une autre façon d’accéder à soi-même et de se connecter au monde qui nous entoure.

Le tarot, par exemple, ne cherche pas seulement à connaître l’avenir, mais à créer un équilibre dans notre vie intérieure.

Nous avons parlé à Nina, une femme qui est experte en lecture de tarot. Elle nous a raconté son histoire et nous a donné quelques recommandations pour ceux qui souhaitent se lancer dans cette connaissance.

Jeu de cartes et guide de la plume de cœur

Depuis qu’elle est toute petite, Nina a l’habitude de voir des elfes et des fées. Depuis lors, elle savait qu’elle avait un don particulier lié à l’intuition et à la magie.

À 11 ans, Nina a reçu son premier jeu de tarot. C’était un cadeau de sa sœur, qui s’est toujours intéressée à la divination.

Habituellement, le tarot est composé de 78 cartes, mais le jeu de cartes que sa sœur lui a donné ne comportait que les 22 arcanes majeurs.

Depuis lors, elle lit les cartes comme un lecteur de tarot pendant 25 ans. Elle nous dit qu’elle n’a pas eu à étudier la signification de chacune d’entre elles, mais qu’il s’agissait d’un travail d’interprétation et d’écoute de la signification que les cartes ont pour chaque personne.

 

« Je demande à chaque personne son nom et je me demande si c’est mon travail de l’aider ou non, car je lis le tarot pour aider les gens dans ce qui se passe à l’intérieur, pour les informer de leur dette karmique, de ce qu’ils devraient demander pardon ou des choses pour équilibrer leur vie spirituelle.

la tarologie

la tarologie

Les considérations sur la Tarologie :

Nina considère que la lecture des cartes, le fait d’être intuitif et de connaître l’avenir, a causé certains stigmates dans sa vie et dans le travail de celui qui est un lecteur de tarot.

D’une part, il y a l’idée qu’elles sont des sorcières et se consacrent à la magie noire, alors qu’en réalité ce qu’elle fait ne vise pas à blesser les gens.

« Dès que les gens savent que vous gérez un certain type d’énergie, ils vous désignent comme une sorcière. »

Un autre stigmate les a vus avec les gens autour d’elle, car ils ont peur de ce que Nina pourrait leur dire sur l’avenir.

Cependant, Nina sait que la lecture des lettres nécessite une préparation préalable.

Etre un Tarologue ; c’est savoir écouter et être sensible…

L’une des choses que Nina souligne, ce sont les qualités que doivent développer et pratiquer ceux qui se lancent dans le tarot.

Elle explique qu’il y a des personnes qui ont une intuition développée depuis l’enfance et d’autres qui peuvent l’acquérir par le travail et la pratique que ce soit du Tarot payant ou du Tarot gratuit.

« Nous avons tous un don et nous devons savoir comment le développer. Par exemple, vous commencez beaucoup avec l’intuition, nous avons tous de l’intuition et c’est sur cette base que ce don se développe. C’est ce que j’ai appris.

Pour elle, ceux qui lisent les lettres doivent être sensibles et ouverts à l’écoute, et avoir la capacité d’interpréter et de comprendre les symboles.

Quelques conseils pour les débutants en Tarologie :

Bien qu’il existe des écoles et des ateliers qui enseignent la lecture du tarot, Nina explique que beaucoup ne leur enseignent pas la préparation ésotérique nécessaire, surtout parce que dans le tarot, ils manipulent beaucoup d’énergie.

Elle partage donc avec nous les recommandations suivantes :

Pour choisir un jeu de tarot, elle conseille de choisir celui avec lequel on se sent le plus connecté. Il existe de nombreux tarots comme les rêves ou les vies antérieures. Il y a aussi le Tarot de Marseille, le Tarot d’Osho, le Tarot Egyptien ou le Tarot Cavalier, qui est celui qu’elle aime le plus.

Une fois que nous avons le tarot, il est important de savoir comment le consacrer. Pour la consacrer, on y met d’abord de l’encens, et sa bougie, on la laisse pendant trois jours. Avec la lumière du soleil ou de la lune et doit être conservé sur une toile rouge.

 

Elle peut également être consacrée lors d’événements extraordinaires, comme une éclipse de soleil ou de lune, qui sont très forts en énergie. Lorsqu’elle n’utilise pas son maillet, elle le garde sur un tissu rouge ou violet et le range dans une petite boîte, car les couleurs ont aussi de l’énergie.

A la fin de chaque tirage, il est très important de savoir comment clôturer la session, car chaque session ouvre des portails énergétiques. Si vous ne le fermez pas, les énergies peuvent affecter les cartes de tarot.

 

Ayant un endroit assigné pour effectuer les lectures, elle dit qu’il n’est pas recommandé de le faire dans notre maison, mais plutôt de chercher un autre espace ou de le faire à l’extérieur. « Quand c’est une personne très lourde à qui je vais faire la lecture, je le vois dans un parc. Les éléments tels que les arbres ou les fleurs aident à absorber l’énergie de cette personne, car si vous ne l’absorbez pas, vous ou votre famille ne serez pas en mesure de lire.